Étapes

Méthode d'engagement

La procédure d’admission au FDA est évaluée en fonction des besoins du jeune et la capacité des équipes à gérer la situation présentée. Le processus d’admission se réalise de la manière suivante:

Organisation du placement

procédure d'admission

Le placement d’un jeune dans une institution est un processus qui s’inscrit dans la durée et engage plusieurs acteurs, tels que:

  • le service placeur
  • l’institution
  • les autorités judiciaires, pénales et/ou civiles,
  • les parents
  • le jeune (mineur ou majeur)

Toutes les demandes d’admission sont adressées à la direction du FDA. La participation du jeune et de sa famille sera indispensable pour le bon déroulement du processus d’accueil.

 

1. Prise de contact

Elle est faite par l’office placeur avec la direction. Le représentant de l’office placeur explique la raison de sa demande, les problèmes principaux rencontrés avec le jeune et argumente son choix pour notre institution. Une anamnèse de la situation est demandée à l’office placeur avant la séance.

2. LORS DU COLLOQUE HEBDOMADAIRE (ÉDUCATEURS, MSP, PSYCHOLOGUES)​

C’est durant le colloque hebdomadaire que la demande est présentée. Les membres des équipes éducative et professionnelle peuvent se positionner sur la situation présentée. L’arrivée du jeune est préparée à l’interne.

3. L'entretien d'admission

L’entretien d’admission réunit le jeune, le ou les parents ou représentants légaux, l’office placeur, un représentant du secteur éducatif de l’institution et la direction. Le but de cet entretien est de présenter le FDA et d’informer les personnes concernées des prestations ainsi que des principes de fonctionnement du foyer. Lors de cet entretien:

  • une présentation de l’institution suivie d’une visite de celle-ci est organisée
  • la fiche d’identité du jeune est remplie. Une discussion est ouverte avec tous les partenaires autour de la situation du jeune
  • le jeune étant l’acteur principal du placement, il est invité à s’exprimer sur ses besoins et motivations à être placé
  • il est répondu aux éventuelles questions émanant de la discussion
  • les objectifs de placement sont fixés avec l’office placeur, la famille et le jeune lui-même
  • chaque partenaire du placement ainsi que le jeune sont invités à énoncer de manière individuelle les objectifs de placement
  • les divers documents nécessaires au placement sont ensuite sollicités par l’organisme placeur (ou transmis à l’organisme placeur) (cartes d’assurance, carnet scolaire, documents d’identité)
  • pour évaluer le bienfondé du placement au FDA, un temps de réflexion de sept à dix jours est donné à tous les membres du réseau y compris le jeune
  • au cas où des craintes concernant l’intégration du jeune dans notre institution auraient été émises par les équipes, il sera proposé au jeune de faire une soirée et une journée d’essai afin que les éducateurs puissent observer d’éventuelles difficultés.


Une date d’entrée en institution peut être fixée à la fin de l’entretien d’admission ou par courriel suite au temps de réflexion de toutes les parties.

4. Décision de placement

Lors du colloque éducatif suivant l’entretien d’admission, il est question des objectifs et du cadre éducatif (visites, réseaux) fixés. Toutes les informations ayant été recueillies pendant l’entretien d’admission seront présentées aux équipes, la date d’entrée en institution et la participation ou non au secteur socio-professionnel seront fixées. Deux possibilités se présentent à chaque situation:

Admission acceptée

Lors d’un préavis positif, la date d’entrée est fixée et débute la période d’observation pour le jeune. La nomination d’un éducateur référent et son co-référent se fera lors du colloque précédant l’entrée au FDA. L’étage et le numéro de chambre qu’il occupera seront décidés lors du colloque.

Le règlement de l’institution et les visites du jeune en famille sont discutés et clarifiés avec lui, l’office placeur et la famille, lors de l’entrée du jeune. Une procuration nous donnant la possibilité de consulter, discuter ou obtenir tout document relatif à l’accompagnement du jeune est signée par le jeune et son responsable légal.

Au terme de la période d’observation, le placement est confirmé pour une durée indéterminée et au plus tard jusqu’à l’âge de 25 ans, au-delà avec l’accord du canton, pour autant que le jeune se conforme au règlement de l’institution, aux règles de conduite édictées par la Justice et qu’il collabore avec les équipes dans la mise en place de son projet socio-éducatif et professionnel.

Non-admission

Bien que le FDA ait une procédure d’admission simplifiée, les demandes non-conformes à notre concept institutionnel et dépassant nos possibilités de prise en charge éducative peuvent être refusées. Cela nous a conduits à édicter des critères de non-admission:

  • lorsqu’il y a inadéquation entre les besoins du jeune et les prestations fournies par le FDA tels que troubles psychiatriques graves (handicaps intellectuels graves, troubles du spectre de l’autisme, tics moteurs ou vocaux persistants, troubles schizophréniforme, schizophrénie, troubles psychotiques, troubles bipolaires sans traitement en cours, tout trouble nécessitant un suivi psychiatrique et médicamenteux important).
  • s’il représente un danger pour l’évolution des autres jeunes (risque important de récidive de comportements délictueux).
  • si le jeune est dans l’incapacité de se déplacer de manière autonome. Le FDA peut dans des situations exceptionnelles effectuer des accueils dans l’urgence ou des dépannages pour d’autres institutions. L’accueil dans l’urgence peut s’effectuer s’il est nécessaire d’effectuer un placement immédiat et que l’institution Transit ne peut pas répondre à la demande. Le dépannage institutionnel peut se faire dans des situations où il est nécessaire d’éloigner temporairement le jeune de l’institution.

Financement

Le FDA est reconnu par la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) du canton de Fribourg et par l’Office Fédéral de la Justice (OFJ). La DSAS prend en charge le déficit d’exploitation et les parents ou représentants légaux des jeunes participent aux frais de placement selon la contribution fixée par l’arrêté du Conseil d’Etat du 19 décembre 2000 « Pour les mineurs placés par mesure judiciaire civile ou pénale et les mineurs dont le placement a lieu à titre préventif, la contribution par jour de présence est de: 22 fr. 50 pour les pensionnaires internes d’âge préscolaire ou en âge de scolarité obligatoire; 32 francs pour les pensionnaires internes dès le mois qui suit la fin de la scolarité obligatoire, 13 francs par intervention en cas de prise en charge extérieure. Quant à l’OFJ, il participe également au subventionnement de l’internat du FDA.